Une brèche dans le temps 

Texte : Bénédicte Dawance

Arrêtez le temps, le temps d’… On a beau connaître la rengaine, mais qui s’y attelle vraiment ? Faire du temps son allié, ou du moins ne pas en faire son ennemi ou simplement conscientiser le temps qui passe. Ce discours s’impose, parfois de manière insistante. Une autre injonction. Une réponse bienveillante à l’aliénation du temps. Ce sujet questionne notre société toute entière : comment être en paix avec le temps à l’heure des urgences ?

L’ensemble du Centre culturel du Brabant wallon a décidé de s’emparer de ces questions : les couleurs du temps, du temps aliéné aux temps des communs. Interroger notre rapport au temps, c’est projeter notre rapport au monde, c’est questionner notre rapport au territoire, aux paysages. De la ville moyenâgeuse à l’espace de la métropolisation en passant par les mutations industrielles et post-industrielles, les usages du territoire et l’appréhension du temps ont profondément été modifiés au rythme des sauts technologiques avec à la clé, une vitesse qui s’accentue. Aujourd’hui, au prétexte d’efficacité, on contraint le temps, on l’étrique et on l’étire d’autres fois. Et plus on le modèle, plus celui-ci nous devient précieux. Pas étonnant que des bureaux du temps se soient créés, histoire de professionnaliser cette efficacité et en retrouver une certaine maîtrise.

Le temps est parfois subi. À d’autres moments, par choix, par force ou par fatalité, d’aucuns tentent le pas de côté. Ce numéro d’Espace-vie nous offre deux illustrations de cette volonté – et cette opportunité – de reprendre la main sur notre temps. Le développement de l’emploi « près de chez soi », une façon de renouer les liens de proximité, de façonner son espace-vie, avec un usage des lieux plus élargi que le résidentiel. C’est dans l’air du temps. Dans l’air du temps aussi : l’habitat léger et l’engagement pour son abri. Soit un temps de construction et de soin.

Faire une brèche dans le temps est l’invitation que l’ensemble du Centre culturel du Brabant wallon vous lance pour cette saison 2023-2024.

© Marco Paulo