Occupation temporaire

L’obtention d’un permis d’aménager d’anciennes friches industrielles pour les transformer en de nouveaux quartiers prend du temps. À Ottignies, le groupe Matexi veut créer un éco-quartier comprenant quelque 700 logements et des espaces commerciaux sur les 8,4 hectares du site des anciens Bétons Lemaire où l’activité industrielle a pris fin en 2012.

En attendant, depuis septembre 2017, le promoteur immobilier a conclu des baux précaires avec l’ASBL Stoemp Academy, qui y a créé un skatepark, et BW-Events, qui y gère un laser game. « L’occupation temporaire est une pratique que nous développons sur des sites qui connaitront un aménagement ou un développement à moyen ou long terme, explique Corine Buffoni, responsable de Matexi Brabant wallon. En mettant sur pied des lieux de rencontre culinaires, culturels et dynamiques, on évite qu’un site vide ne devienne un chancre urbain, même si sa vocation future est tout à fait différente. »

Texte C. Du. Image Hélène Many