Share on facebook
Share on linkedin
© Joëlle Rigaux

Qu’elles aient été placées à l’initiative de services communaux, comme à Mont-Saint-Guibert ou Nivelles, ou d’associations locales telles Les Amis de Bousval dans l’entité éponyme, les boites à livres offrent aux regards de jolies surprises visuelles et aux esprits vagabonds, de belles aventures littéraires.

Comme de petits coffres à trésors disséminés dans l’espace public, ces boites sont destinées à accueillir des dons et à nourrir l’imaginaire de celles et ceux qui les ouvrent. Le principe est d’y déposer des livres que l’on ne souhaite pas conserver et d’en choisir d’autres qui suscitent notre curiosité.

Dans l’esprit des personnes qui installent ces mini-bibliothèques accessibles tout le temps et gratuitement, il y a aussi l’espoir que des messages accompagnent les livres : avis sur le livre lui-même, coups de cœur ou coups de gueule… peu importe, pourvu qu’un lien se tisse au fil des pages, entre lecteurs et lectrices.

C. Du.