L’exaspération du béton

Cinq terrains à bâtir. Les derniers de la rue des Bleuets, cette longue voirie située à cheval sur Wavre et Rixensart. Et un sentiment d’exaspération de certains devant cette urbanisation. Ce n’est pas le champ le plus beau des environs, d’autant qu’il était enclavé entre deux rues, des maisons et les voies de chemin de fer. Mais ce tag symbolise en quelque sorte le ras-le-bol devant une nouvelle artificialisation du sol dans une des deux communes les plus urbanisées du Brabant wallon. D’ailleurs, tant à Rixensart qu’à Waterloo, ce n’est pas le « Stop béton » qui arrêtera l’urbanisation du sol d’ici 2030 ou 2040. Ce sera simplement le fait qu’il n’y aura plus un seul terrain à bâtir sur tout le territoire.

Share on facebook
Share on linkedin