Des NPoW  à côté de chez vous

Voici cinq exemples de New Places of Working (nouveaux lieux de travail) en Brabant wallon. Des initiatives qui devraient se multiplier dans la province à mesure que se développera le réseau cyclable des cyclostrades et d’autres infrastructures facilitant l’emploi du vélo. Une nouvelle stratégie économique et de mobilité qui pourrait bouleverser les habitudes.

Partage

Texte : Xavier Attout - Photo : B.D., G.H, X.A.

Wavre : Le Germoir des Fontaines et Macavrac 

Les coopératives à finalité économique Macavrac et le Germoir des Fontaines sont nées des groupes de travail créés au sein de Wavre en transition il y a quelques années. Elles sont actuellement localisées dans le centre de Wavre et espèrent déménager dans un local situé à la gare de Wavre pour y aménager un tiers-lieu. Le Germoir des fontaines est une coopérative d’entrepreneurs qui se positionne comme un incubateur pour les entrepreneurs de la transition. Macavrac est une épicerie citoyenne portée par 360 coopérateurs qui veulent créer une alternative à la grande distribution. L’ambition du Germoir des Fontaines et de Macavrac est de stimuler une nouvelle dynamique locale. La création d’un tiers-lieu permettrait d’avoir un café citoyen, un espace de coworking, un atelier de réparation de vélo et une salle polyvalente. La proximité de la gare et de la cyclostrade pourrait en faire un vrai pôle multimodal.

Louvain-la-Neuve : Centre d’entreprise et d’innovation Louvain 

Créé en 2004 et situé en bordure du parc scientifique, le CEI favorise et soutient la création, le développement et la croissance de projets et d’entreprises innovantes. Il s’adresse autant aux étudiants, qu’aux entrepreneurs débutants ou confirmés. Le CEI propose également des espaces de bureaux à louer et un espace de coworking. Il fait office de pôle d’innovation où se croisent les entrepreneurs et les idées. Il est possible d’y accéder aisément en voiture, en vélo ou en transport en commun (bus et train). De nombreux travailleurs viennent déjà régulièrement à vélo « Il est évident que si des pistes cyclables de type cyclostrade sont aménagées, cela va encore renforcer la pratique du vélo », estime Jean-Marc Simoens, directeur du CEI.

Beauvechain : Maison rurale de l’Écluse

Située dans le village de l’Écluse, cette maison rurale a été inaugurée en 2018. Il s’agit de l’écorénovation des anciens bâtiments Van Brabant. Elle comprend deux grandes salles, un logement d’urgence, une salle qui fait office de coworking ou de lieu d’étude pour étudiants en période de blocus de même qu’un vaste atelier rural. Ce dernier est mis à disposition d’artisans qui souhaitent se lancer. Deux menuisiers et une micro-brasserie ont déjà été accueillis. L’accès en voiture est le plus habituel mais les déplacements en mode doux sont néanmoins nombreux. Une piste cyclable sécurisée sera aménagée en 2025 le long de la rue de Wavre, de quoi encourager les déplacements cyclables entre villages.

Tubize : AID Val de Senne

L’AID Val de Senne se positionne comme structure de réinsertion professionnelle par la formation auprès d’un public peu qualifié. Les thématiques de formation concernent notamment le secteur de la construction et du réemploi. Les formations et les services proposés se déclinent en quatre thématiques : menuiserie, rénovation classique et écologique, mobiliers en matériaux recyclés et aide-ménagère. L’atelier Valor forme à la valorisation et l’upcycling de déchets de bois et de mobiliers de seconde main. Environ 15 personnes sont formées par an. L’atelier réalise et installe les mobiliers fabriqués à partir de bois de récupération. Le bois est récupéré chez des partenaires locaux (Halle, Rebecq,…). L’accessibilité en transport en commun est élevée, même si le vélo est peu utilisé. Le RAVeL du canal Bruxelles- Charleroi n’est pourtant situé qu’à 2 km.

Frasnes-lez-Gosselies

Les Jardins d’Agricoeur  Installée dans le corps de logis d’une ancienne ferme (1150 m2), Agricoeur rassemble aujourd’hui une dizaine de coopérateurs qui proposent une alimentation saine et locale via une production et une distribution en circuit court. Le fondement de la coopérative est de rassembler les producteurs locaux, les acteurs nourriciers et les acheteurs. Les acteurs et les partenaires producteurs sont localisés dans un rayon d’environ 7 km. Agricoeur est également un espace polyvalent qui se veut ouvert à tous avec la présence d’un bar, d’une salle polyvalente et d’espaces dédiés à des ateliers et au coworking. La notion de tiers-lieu nourricier prend alors tout son sens. Rayon mobilité, si aucune politique cyclable n’est mise en place au sein de la coopérative, le réseau points noeuds est bien développé dans la commune. Une localisation porteuse d’espoirs.

smart

LES NPOW, C’EST QUOI ?

Les NPoW visent à répondre à plusieurs défis : réduire les distances à parcourir, développer les alternatives à la voiture – en misant sur le vélo notamment, favoriser de nouveaux modèles économiques s’appuyant sur les nouvelles technologies de l’information et les économies de proximité, ainsi qu’offrir de nouvelles opportunités en termes de logements et équipements. En décembre et janvier, la Maison de l’urbanisme a organisé 3 ateliers participatifs sur les NPoW. L’objectif : expliquer le concept et révéler ses potentialités, mais aussi challenger leur mise en oeuvre. Retrouvez les conclusions de ces ateliers sur mubw.be