En bref

L’UCLouvain débloque 100 millions pour rénover son bâti

27.05.2024

L’UCLouvain vient de mettre sur pied un plan d’investissement de près de 100 millions d’euros pour accélérer d’ici à 2045 la rénovation énergétique de ses bâtiments académiques, dans le cadre de sa stratégie « Transition ». Parmi les objectifs, relevons celui de tendre vers la neutralité carbone d’ici à 2035, de réduire les consommations énergétiques de 60 % ou encore de réinvestir systématiquement les économies d’énergie réalisées dans les rénovations énergétiques ou les constructions durables à venir. Ces rénovations énergétiques visent la mise sur pied d’un bâti durable ainsi qu’une amélioration du bien-être du personnel et des étudiants.

Publication : l’architecture du Brabant Wallon en exergue

27.05.2024

Le septième volume du Guide d’architecture moderne et contemporaine s’intéresse cette fois à Louvainla- Neuve et au Brabant wallon. Une collection initiée par la Cellule architecture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, avec le soutien de l’Agence wallonne du Patrimoine. Ce guide dévoile plus de 300 réalisations architecturales modernes et contemporaines situées dans la plupart des communes du Brabant wallon. Elles sont illustrées par plus de 1000 photographies et documents d’archives contribuant à la redécouverte d’oeuvres du XXe siècle. Infos : www. wbarchitectures.be

Le Bois de Merode s’ouvre à la biodiversité

27.05.2024

Fermé au public ces dernières années, le bois de Merode, situé à Rixensart, sera à nouveau accessible d’ici peu. La Fondation de Merode-Rixensart, la commune de Rixensart et la Province du Brabant wallon ont signé une convention visant à protéger ce bois privé en réorganisant les circuits de promenade. Une initiative qui permet de protéger la biodiversité et d’éviter les balades sauvages dans ce bois. Divers aménagements sont prévus de même que des panneaux de sensibilisation. L’ouverture est prévue au printemps 2025.

Installation du Boulevard urbain à Tubize

27.05.2024

Les opérations de mise en place de l’ouvrage d’art formant la pièce maîtresse du futur Boulevard urbain à l’entrée de Tubize ont débuté. Il doit remplacer le passage à niveau actuel. Ce boulevard desservira à la fois le nouveau « Quartier des Confluents » et le futur « Clabecq City Business Park », tout en offrant une nouvelle entrée de ville à Tubize. Le Boulevard urbain devrait pouvoir être ouvert à la circulation dans le courant du printemps 2025. C’est in BW qui mène le projet, en tant que maître de l’ouvrage principal, associé à Duferco Wallonie et à la Ville de Tubize.

Un baromètre cyclable toujours dans le rouge

27.05.2024

Le Gracq a publié son traditionnel baromètre cyclable. L’asbl des cyclistes quotidiens pointe, sur base d’un sondage, les bons et mauvais élèves. D’après les résultats dévoilés, le niveau d’ensemble est très faible. En Brabant wallon, seules huit communes enregistrent une hausse de leur score, dont Walhain, Mont-Saint-Guibert, Chaumont-Gistoux, Villers-la-Ville et Braine-le-Château. Walhain se classe même deuxième meilleure commune wallonne. Ottignies-LLN suit juste derrière. Reste que Walhain n’obtient que la note D, ce qui équivaut à moyennement favorable. A l’autre extrémité, Tubize affiche le plus mauvais bilan de la province. Toutes les autres affichent des résultats à la baisse.

Création d’un indice de qualité des sols wallons

27.05.2024

Un outil de diagnostic de la qualité des sols wallons vient d’être lancé. Il est mené par un consortium rassemblant l’UCLouvain, le Centre wallon de recherche agronomique et Aries Consultants. Il s’insère dans le cadre du Plan de Relance de la Wallonie. Son principal objectif est de sensibiliser à l’importance des services que le sol rend aux sociétés humaines (régulation climatique, régulation du cycle de l’eau, production alimentaire, etc.) et au fait que la ressource « sol » est finie (non renouvelable). À terme, cet indice permettra de guider la conception de projets en intégrant la qualité des sols.

Permis refusé à Louvain-la-Neuve

27.05.2024

Permis refusé pour les 130 appartements que l’Inesu-Immo, le bras immobilier de l’UCLouvain, espérait voir construire avenue du Ciseau, à Louvain-la-Neuve, juste à côté de l’Ephec. Le collège communal n’a pas suivi les avis positifs – sous conditions – émis par les fonctionnaires technique et déléguée. Il s’inquiète de la densité qu’il estime trop importante, des gabarits jugés disproportionnés ou de l’implantation des bâtiments en rupture avec les bâtiments existants. Thomas & Piron avait remporté le concours pour développer ce projet dont 90 logements étaient gérés par l’Inesu et destinés à la location, le solde étant vendu par le constructeur. L’Inesu a introduit un recours contre la décision.

Le chemin des amoureux a-t-il trouvé Cupidon ?

27.05.2024

À Tubize, le Gracq local souhaite assister à la réhabilitation du sentier pédestre qui permettait autrefois de relier le centre-ville au chemin de halage du canal Bruxelles-Charleroi. Une pétition a recueilli plus d’un millier de signature en faveur de ce projet. La Ville vient d’annoncer que le futur propriétaire du site a donné son accord pour permettre l’accès au sentier et participer à sa remise en état.

Wavre : un nouveau phare à la place Bosch

26.03.2024

Un projet à l’architecture ambitieuse va voir le jour dans les prochains mois à Wavre. Situé dans le bas de la rue de Namur, dans un des angles de la place Bosch, le projet Pharos mené par Dare2Build et dessiné par les architectes Agora et AAUCB verra la démolition de neuf immeubles délabrés pour les remplacer par un ensemble de 61 appartements et quelques surfaces complémentaires (commerce et bureau) au rez-de-chaussée. Outre la démolition d’un bâti défiguré par les années, l’intérêt du projet tient notamment par l’ouverture vers un intérieur d’ilot végétalisé offrant 101 places de stationnement en sous-sol et 112 places de parking pour vélos.

Un quartier du numérique dans le centre de LLN

26.03.2024

Le POD, le hub digital du Brabant wallon qui vise à échanger et à se former autour des technologies numériques, est actuellement installé dans le parc scientifique de Louvain-la-Neuve. Pour accentuer son développement, il doit toutefois disposer d’un bâtiment plus spacieux. Invest.BW souhaite donc aménager un « quartier du numérique » au-dessus des voies de chemin de fer, entre la gare des bus et la dalle urbaine (côté eFarmz). Des discussions sont en cours avec l’UCLouvain pour construire un immeuble de 10 000 m2.

Mauvais film pour l’immeuble Kodak

26.03.2024

Permis toujours refusé pour Eaglestone qui souhaitait transformer l’ancien immeuble de bureau de Kodak, situé dans un écrin de verdure en face du centre sportif de La Hulpe. Le ministre Borsus, sollicité dans le cadre d’un recours déposé suite au refus de la demande de modification du permis d’urbanisation, a confirmé la décision de la commune. Eaglestone souhaite démolir entièrement le bâtiment (et ne garder que les sous-sols) pour construire à la place quatre immeubles comprenant 75 appartements. Le collège dénonce notamment une densité excessive, une augmentation de l’emprise au sol ainsi que des gabarits démesurés. Il souhaite que le projet soit réduit de 10 à 20 unités.

Rectificatif : projet Athéna-Lauzelle

26.03.2024

Quelques précisions à apporter à l’article publié dans le numéro 316 et consacré à l’aménagement d’un nouveau quartier sur le site dit Athéna-Lauzelle à Louvain-la- Neuve. L’UCLouvain, qui pilote les aménagements de ce site de 30 hectares (et non 10 ha comme mentionné) qui accueillera à terme 1 250 logements, entame maintenant un long processus administratif suite à l’adoption fin janvier par le conseil communal du projet de Schéma d’orientation local (SOL). L’enquête publique, actuellement en cours, se clôturera le 19 avril. Préalablement à son entrée en vigueur, le SOL devra encore être adopté définitivement par le conseil communal ainsi que par le gouvernement wallon. Le SOL constitue la première étape des réflexions urbanistiques du futur quartier, des permis d’urbanisation devront ensuite être élaborés pour chacune des trois phases du projet. Si tout se passe bien, le premier permis d’urbanisation, incluant une étude des incidences sur l’environnement, sera déposé pour la première phase d’ici trois ans. L’aménagement du site sera ensuite réalisé par différents acteurs. Les parcelles seront cédées à des particuliers, voire à des groupes de particuliers, et à des promoteurs. Les premiers habitants sont espérés en 2029. Ajoutons que ce sont les agences d’urbanisme XMU-Urbanistes et Alphaville qui ont mené l’élaboration du SOL.

Un deuxième NPoW à Jodoigne

26.03.2024

Le bâtiment de l’ancienne poste (également appelé bâtiment des contributions), situé avenue des Commandants Borlée, va être aménagé en New Places of Working. Un bail emphytéotique vient d’être signé entre la Régie des Bâtiments et la commune de Jodoigne pour valoriser le bâtiment et y créer des espaces de travail partagés sur 2 500 m2. Il s’agira du deuxième NPoW du Brabant wallon, après celui qui sera créé à la gare de Ramillies. L’objectif restant d’encourager le développement économique à proximité des pistes cyclables.

Des bureaux modèles en matière d’écoconstruction

26.03.2024

Mundo Louvain-la-Neuve, centre d’entreprises destiné « aux acteurs du changement », a ouvert ses portes fin février. Le bâtiment de 2 300 m2 est situé à l’entrée de la cité universitaire, sur le site de l’ancien centre de voile ULYC. Les deux bâtiments (la ferme rénovée et une nouvelle construction) font surtout office de modèle en termes d’écoconstruction. La structure porteuse du bâtiment a par exemple été réalisée avec une ossature en acier récupéré. Que ce soit les faux plafonds, les planchers, les portes ou encore le mobilier, les bâtiments ont été aménagés avec un maximum de matériaux récupérés. Les nouveaux matériaux étaient quant à eux naturels et sains. Enfin, tous les aménagements sont modulables. Les travaux ont été réalisés par le bureau d’architecture A2M.

Grez-Doiceau : réhabilitation en vue pour le site Tudor

26.03.2024

Le site Tudor, situé à Florival, dont le nom est lié à l’industriel Henri Tudor qui va transformer pendant près d’un siècle cette ancienne abbaye cistercienne en usine à batteries, est en voie de réhabilitation. À l’abandon depuis 1995, ce site de 11 hectares vient de faire l’objet d’un accord de coopération entre la Société provinciale de développement (POM) du Brabant flamand, les provinces du Brabant et du Brabant flamand ainsi que les communes de Grez-Doiceau et Huldenberg pour déterminer les contours du réaménagement de cette zone. Le site, pollué, devrait être principalement dédié à de l’activité économique mais des activités de type touristique, culturel voire résidentiel sont également envisagées.