En bref

Les antennes de Wavre démantelées

25.01.2021

La plus haute antenne s’élève à 230 mètres et s’aperçoit à des kilomètres à la ronde. Ce ne sera toutefois bientôt plus le cas. Le parc d’antennes de Wavre, situé à Wavre-Nord, sera démantelé le 10 février, à l’explosif. La technologie émettrice était devenue obsolète. Une dizaine d’antennes seront mises au tapis. Une fois désaffecté, ce site de 100 ha sera en partie vendu. Tant la Ville de Wavre que des promoteurs lorgnent déjà dessus.

Révision du plan de secteur à La Hulpe

25.01.2021

Le site des anciennes papeteries Intermills va faire l’objet d’une révision du plan de secteur. L’objectif est de transformer l’affectation de ce site de 13,62 ha essentiellement dédié à de l’activité industrielle en une Zone d’enjeu communal sur 10,64 ha et une zone d’espace vert sur 2,98 ha. Ce terrain est la propriété des promoteurs Atenor et l’Immobilière du Cerf qui souhaitent y aménager près de 210 logements.

Les 30 ha de Monnet II bientôt lancés

25.01.2021

C’est l’un des derniers terrains disponibles pour accueillir des entreprises à Louvain-la-Neuve. La zone Monnet II, une large bande de terre située entre AGC Glass et Oh’Green d’un côté et entre l’E411 et la N25 de l’autre, va bientôt être valorisée. Un SOL (Schéma d’orientation local) sera lancé d’ici quelques mois. On y retrouve 14 ha qui permettront d’étendre le parc scientifique et deux ZACC (Zone d’aménagement communal concertée) de 16 ha qui offriront davantage de latitudes au niveau des projets. L’INESU, le bras immobilier de l’UCL, et l’intercommunale in BW sont à la manoeuvre.

Eckelmans en approche

25.01.2021

Toujours pas de fumée blanche dans le dossier de L’esplanade, à Louvain-la- Neuve. Le SOL (Schéma d’orientation local), qui devait être bouclé en septembre dernier, n’est pas encore finalisé. Il doit baliser le devenir de ce site. On a par ailleurs appris que Eckelmans avait approché Klépierre, le propriétaire de L’esplanade qui a un droit d’emphytéose sur l’extension, pour reprendre l’un ou l’autre volet du dossier.

Deux sites naturels confiés à Natagora

25.01.2021

La commune de Braine-le-Château va louer deux parcelles des sites de l’Ermitage et de la Bruyère Mathias à Natagora. Ces deux parcelles s’étendent chacune sur 100 ares. La location est d’une durée de 30 ans et s’élève à l’euro symbolique. Ces deux sites sont des parcelles rares au niveau des habitats naturels (landes à bruyères sur sable, pelouses à bruyères sur sable, prairies humides maigres et pelouses acidosiques).

Feu vert pour l’ilot Saint-Roch à Nivelles

25.01.2021

Immobel a reçu son permis pour construire 291 appartements sur le site dit de l’ilot Saint-Roch, à deux pas du centre de Nivelles. Cela fait près de quarante ans que cet ancien terrain industriel (3 ha) dédié à la galvanisation de La Brugeoise & Nivelles était laissé à l’abandon. Le promoteur bruxellois va le transformer en un ensemble résidentiel. Il comptera également deux surfaces commerciales (1 300 m2). Notons que 572 parkings vélos privés (un par chambre d’appartement) sont prévus, de même que 54 emplacements publics. La livraison est prévue pour fin 2023. L’architecte est DDS+.

Le crématorium va doubler sa surface

24.11.2020

Le permis relatif à l’extension du crématorium de Court-Saint-Étienne vient d’être octroyé. Inauguré en 2011, les bâtiments actuels étaient devenus bien trop petits pour répondre à la demande. La surface sera doublée, avec notamment une nouvelle salle de célébration de 200 places et de nouveaux espaces horeca.

C’est le bureau d’architecture Mathen qui a piloté ce projet d’in BW. Le projet architectural s’inscrit dans la lignée des premiers bâtiments signés Stéphane Jourdain et reflète également l’école portugaise inspirée par Alvaro Siza. La livraison est espérée début 2023.

De l’intérêt pour le site CP Bourg

24.11.2020

Coincé entre le site des Bétons Lemaire à Ottignies (Matexi, 600 appartements) et celui de Court- Village à Court-Saint-Étienne (Equilis, 350 appartements), le terrain de l’entreprise CP Bourg (5 ha) figure dans les petits papiers de nombreux promoteurs depuis quelques années. Site industriel bientôt délaissé, il est également idéalement situé le long de la voie de chemin de fer, en plein coeur de la vallée de la Dyle.

On avait appris il y a peu que le bureau Montois Architects cherchait un promoteur pour y développer un projet de nouveau quartier. L’un d’eux est Besix Red, qui a sollicité il y a peu tant la Ville d’Ottignies-LLN que la fonctionnaire déléguée pour connaitre leur réaction quant à l’aménagement d’un projet d’envergure. Les prémices d’un long dossier.

Vers une version light du contournement de Wavre

24.11.2020

Nouvel épisode dans la longue saga du contournement nord de Wavre. Le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry, a décidé de mettre le dossier en pause le temps que le Conseil d’État rende son verdict sur le recours introduit par des associations contre l’octroi du permis. De nouveaux éléments sont toutefois apparus : le budget wallon dédié à ce projet sera réduit et le ministre évoque désormais un gabarit « allégé » pour ce contournement. Son souhait est de privilégier les modes doux et les transports en commun plutôt que de créer une nouvelle infrastructure destinée aux voitures.

Pour rappel, ce contournement doit théoriquement permettre de fluidifier le trafic pour rejoindre le zoning nord de Wavre en créant une nouvelle voirie entre la N25 à Gastuche et le zoning. Un budget de 14 millions avait été dégagé par le Gouvernement wallon.

Sophie Keymolen à l’Aménagement du territoire

24.11.2020

Sophie Keymolen est la nouvelle députée provinciale en charge de l’Aménagement du territoire et du Logement. Cette Rebecquoise de 37 ans, licenciée en sciences commerciales et consulaires (Ichec), était auparavant conseillère provinciale. Elle remplace Mathieu Michel devenu secrétaire d’État. Tanguy Stuckens, le nouveau président du Collège provincial, garde par contre la main sur le Contrat de Développement Territorial.

Fumée enfin blanche au CBTC

24.11.2020

La fumée s’éclaircit quelque peu pour l’incubateur technologique (China Belgium Technology Center) actuellement en construction dans le Parc scientifique de Louvain-la-Neuve, entre la N4 et la E411. Si les retards se sont accumulés ces derniers mois et que des craintes quant à la capacité à séduire des occupants ont circulé, l’horizon devrait se dégager dans les prochains mois avec quelques annonces majeures d’entreprises pharmaceutiques implantées en Belgique. Un nouveau pilote est en tout cas à la barre. Le gros oeuvre est fermé depuis fin 2019 et l’inauguration de la première phase qui comprend six tours (57 000 m2 et 800 travailleurs) est désormais prévue à l’automne 2021, selon son promoteur, la société publique chinoise United Investment Group.

Depuis le lancement du projet en 2013, 108 millions ont déjà été investis. Ajoutons que les 300 appartements qui étaient destinés aux employés chinois ne seront finalement pas réalisés. L’UCLouvain reprend la main pour un seul immeuble de 130 appartements situé avenue des Ciseaux.

Un parking à étages à Wavre

24.11.2020

Une demande de permis pour construire un parking de cinq niveaux semi-enterré (551 places) le long de l’avenue des Mésanges à Wavre a été déposée par Indigo, qui en sera également le gestionnaire. Le parking actuel compte 210 places. C’est le bureau d’architecture Modulo qui est à la manoeuvre.

La porte d’entrée des Bétons Lemaire

18.09.2020

Il s’agit de la première phase de la réaffectation des Bétons Lemaire, un site de 8,4 hectares situé à l’arrière du Douaire, en plein centre d’Ottignies. Elle doit faire office de lien entre le Douaire et les Bétons Lemaire par
le biais de l’érection de plusieurs immeubles sur le site des anciens établissements Decoux. Baptisé « Les
rives d’ô », on y retrouvera 86 appartements et des unités commerciales. La demande de permis de ce projet développé par Matexi et dessiné par Montois Partners a été déposée cet été. Le promoteur s’attaquera ensuite au gros morceau de cette réaffectation, avec la création d’un nouveau quartier de 600 logements.

Vers un grand parc dans le centre de La Hulpe

18.09.2020

Monopoly en vue à La Hulpe. La majorité communale envisage de démolir l’école des Colibris, située avenue des Combattants, en plein centre de La Hulpe, de réaffecter l’ancienne poste et de transformer le petit parc communal pour voir émerger un nouvel ensemble d’1,2 ha qui épousera les nouveaux besoins de la population. On y retrouverait, dans une sorte de traversée verticale, un grand parc, comprenant des logements à loyers modérés pour les jeunes ménages, des surfaces commerciales de 300 m2, un espace digital de même qu’une petite halle pour des évènements et un marché couvert. Un partenariat public/privé devrait être lancé pour financer l’opération. La démolition de l’école, désuète actuellement, s’accompagnerait de la construction d’une nouvelle école sur un terrain de 70 ares situé sur le site Kodak (ex-Dow Corning), en face du centre sportif. Cette proposition sera exposée à la population début octobre. Si elle n’est pas retenue, l’école des Colibris sera rénovée.

Un nouveau projet dans le centre de Court-Saint-Étienne

18.09.2020

Thomas & Piron vient de recevoir le permis d’urbanisme qui lui permettra de reconfigurer l’ilot situé le long de l’avenue Wisterzée, à Court-Saint-Étienne. Les maisons situées entre les numéros 31 et 43 seront démolies pour permettre la construction de trois immeubles comprenant 65 appartements. Des commerces seront situés au rez-de-chaussée. Un cheminement pour modes doux permettra de rejoindre l’avenue des Combattants en passant par l’ilot. Le projet a été dessiné par par les bureaux d’architectes Ryelandt et SIA. Le chantier débutera le 1er décembre.