Actus

Réinventer sa mobilité

10.07.2020

La Province du Brabant wallon propose désormais aux résidents et travailleurs de la province de réinventer leur mobilité domicile-travail. Cela passera par un programme d’accompagnement sur mesure mis en place par un coach. Il réfléchira avec le candidat à la meilleure solution de déplacement alternative à la voiture individuelle. Ajoutons que pendant la période de test, il est possible d’obtenir le prêt gratuit de vélo (classique, électrique, cargo, pliant) ou de trottinette. Infos : www.brabantwallon.be

Découvrez les Arènes du Territoire

10.07.2020

En vue d’appréhender les enjeux de taille que sont la réduction de l’artificialisation des sols et la maitrise de l’étalement urbain, le Gouvernement wallon a établi un dense programme d’actions en lien avec sa Déclaration de Politique régionale. Ce programme est à la mesure des effets pluriels (paysagers, écologiques, économiques…) produits par ces phénomènes et s’articule notamment autour d’un groupe d’experts chargé d’élaborer une méthodologie de mesure de l’étalement urbain. Nous vous en parlions dans le n°295 d’Espace- vie. Parallèlement à ce groupe de travail, des Arènes du Territoire seront mises en place sur l’ensemble de la Wallonie.

À la manoeuvre : les huit Maisons de l’urbanisme, accompagnées des SPW Territoire et Développement durable, ainsi que du cabinet du ministre Willy Borsus, en charge de l’Aménagement du territoire. Objectifs : rassembler, en un lieu de débat, un panel d’acteurs engagés, représentatifs de la diversité du paysage de l’aménagement et du ménagement du territoire en Brabant wallon (fonctionnaires, élus, militants associatifs, professionnels, experts, CCATM, etc.) qui échangeront sur les enjeux cardinaux que constituent la réduction de l’artificialisation des sols et de l’étalement urbain à l’horizon 2050.

Notre Maison de l’urbanisme participera à ce programme en organisant plusieurs séances de débat. Nous vous tiendrons au courant, dans les prochains numéros d’Espace- vie, des résultats de ces travaux gravitant autour d’un enjeu qui questionne l’habitabilité du monde de demain.

Accélérer la gestion des permis

10.07.2020

Quatre organismes s’associent pour lancer un appel commun à destination de l’ensemble des villes et communes wallonnes. « Vu le contexte post-Covid, il est essentiel de continuer à fluidifier la gestion des demandes de permis d’urbanisme », clament l’Union professionnelle du Secteur immobilier, la Confédération de la Construction wallonne, l’Union wallonne des Architectes et l’Union wallonne des entreprises. Comment y parvenir ? Le quatuor propose de faciliter l’organisation de réunions de projets, de fluidifier la gestion des accusés de réception, d’optimaliser l’organisation des enquêtes publiques ou encore d’accélérer la remise des avis par les instances d’avis et de recours.

Le centre de Genappe en zone 30

10.07.2020

Une expérience qui se prolongera jusque fin septembre. Une vingtaine de rues sont concernées. Une manière de favoriser la cohabitation entre modes doux et voitures pendant cette période qui prône la distanciation physique. Cette mesure sera éventuellement prolongée après évaluation.

L’envol de l’habitat léger

10.07.2020

Le confinement a donné des envies d’ailleurs à certains. Les demandes de renseignements pour implanter des habitats légers (yourte, tiny house, etc.) en zone agricole se sont multipliées ces dernières semaines. Tant auprès des communes que des services de la fonctionnaire déléguée du Brabant wallon. Des demandes qui se heurtent le plus souvent aux limites du plan de secteur, qui n’autorise pas ce type d’implantation en zone agricole. Pour rappel, un permis d’urbanisme est obligatoire. Pour le reste, l’habitat léger poursuit son chemin vers la reconnaissance officielle avec l’adoption récente par le Gouvernement wallon de règles de salubrité applicables aux habitations légères.

Le centre de Wavre apaisé

10.07.2020

L’hypercentre de Wavre est passé en zone 30. Une mesure temporaire prévue dans un premier temps jusque fin aout. Des rues cyclables ont également été aménagées. La zone 30 retenue concerne la rue du Chemin de Fer, la rue du Pont du Christ, la rue de Nivelles et la rue Haute, ainsi que la place Cardinal Mercier et la rue de Bruxelles. Du mobilier urbain sera disposé pour favoriser l’apaisement du trafic. « Définir une zone plus grande aurait entrainé des aménagements plus importants et n’était pas réaliste dans l’immédiat », estime l’échevin wavrien de la Mobilité, Paul Brasseur. Ajoutons qu’une centaine de range-vélos seront également installés.

Une aide pour revitaliser les centres-villes

10.07.2020

La redynamisation commerciale des noyaux urbains est un enjeu important des villes et villages de Wallonie. Tubize, Nivelles, Wavre et Jodoigne vont bénéficier d’une aide du Gouvernement wallon pour lutter contre les cellules vides situées en centre-ville. De quoi ramener de la vie dans les centres urbains. L’objectif de ce plan « Creashop-plus » est de permettre l’ouverture de commerces de proximité via une aide de 6 000 euros. La Hulpe pourrait également bénéficier de cette aide d’ici septembre.

05.06.2020

Si on a souvent aménagé l’espace pour gagner du temps, on a trop rarement aménagé les temps pour gagner de l’espace.

Luc Gwiazdzinski, géographe, Sylvain Grisot, urbaniste et Benjamin Pradel, sociologue, dans une tribune publiée dans Libération.

2504

05.06.2020

Le nombre de personnes qui ont bénéficié d’une prime provinciale de maximum 200 euros pour l’achat d’un vélo électrique en 2019.

Tubize et Jodoigne bientôt désenclavées

05.06.2020

Des avancées dans les différents projets de contournements routiers en Brabant wallon. À Jodoigne, la première phase des travaux se déroulera en août tandis que la phase 2, soit le tronçon Sud-Est, est programmée pour 2023. À Tubize, les emprises doivent débuter au mois de juin tandis que les travaux sont programmés à partir de la fin 2021 ou début 2022. Moins de précisions pour le dossier du contournement nord de Wavre, qui est sujet à des recours au Conseil d’État. Des éléments de réponse donnés par le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry.

Un pari architectural

05.06.2020

Il y a des architectures que l’on voit moins souvent que d’autres en Brabant wallon. Celle développée en pleine centre de Braine-l’Alleud, conçue par l’un des plus grands bureaux d’architecture belges, Jaspers-Eyers, devrait assurément faire parler d’elle. Le permis d’urbanisme a été octroyé à Unibra Real Estate et Belfius Immo. De quoi permettre, d’ici le printemps 2023, la construction de 98 appartements et de 9 commerces (2.400 m2) au coeur d’un îlot de 60 ares situé sur le site de l’ancien lycée royal. Les architectes ont dessiné un immeuble comprenant un important jeu de terrasses et des ouvertures multiples, des façades courbes aux étages supérieurs de même que des percées au rez qui permettent aux visiteurs extérieurs de circuler à travers les bâtiments. « Les architectes ont eu cette volonté de ne pas créer un intérieur d’îlot classique avec des immeubles à front de rue et un jardin au milieu, précise David Syenave, responsable immobilier d’Unibra. L’idée est de favoriser la circulation et de permettre à tout le monde de traverser de petites cours. ».

« Stop au béton », suite et pas fin

20.03.2020

Un groupe d’experts a été mis en place par le Gouvernement wallon de manière à atteindre les objectifs de « Stop au béton » à l’horizon 2050.
Il devra élaborer une méthodologie de mesure de l’étalement urbain, une trajectoire de réduction de l’étalement urbain par bassin et une trajectoire de superficie artificialisable jusqu’à 2050 répartie par bassin. Enfin, il devra aussi déterminer les instruments nécessaires pour atteindre ces objectifs. Parmi les experts retenus, on retrouve quatre représentants des ministres de l’Aménagement
du territoire, de la Mobilité et du Logement et quatre représentants
du SPW Territoire, de même que Bertrand Ippersiel (Ville de Namur), Samuel Saelens (Union wallonne des Entreprises), Cédric Swennen (SPI), Laurent Dion (Société wallonne du Logement), Renaud Naiken (Thomas & Piron), Joëlle Huysecom (Natagora),
Arnaud Stas (SPW Agriculture), Danièle Antoine (Fondation rurale de Wallonie), Francis Haumont (cabinet d’avocats HSP) et Jacques Teller (ULg).

Ajoutons qu’un groupe « données » composé de membres de la CPDT et un comité d’accompagnement d’une vingtaine de personnes est également prévu, de manière à apporter son expertise.

310

20.03.2020

Le prix médian d’une maison en Brabant wallon atteint les 310 000 euros, en hausse de 4,3 % en un an et de 14,8 % depuis 2015, selon les derniers chiffres des notaires. Notons qu’il existe de grandes disparités de prix dans toute la province, entre Lasne (500 000) et Hélécine (195 000 euros).

Un parc pour PME à Mont-Saint-Guibert

20.03.2020

La première pierre du futur parc d’activités économiques destiné aux PME Jaurdinia a été posée le 20 mars. Situé à Mont-Saint-Guibert, le long de la N25, ce parc s’étend sur 40 000 m2 et comprendra une quarantaine d’entreprises. Près de 80 % du site est déjà vendu, preuve du manque de terrains encore disponibles pour l’activité économique dans le centre du Brabant wallon. C’est la société BVI qui est à la manoeuvre.

Beauvechain : le travail de Vincent Bulteau primé

20.03.2020

Le conseiller en environnement de la commune de Beauvechain, Vincent Bulteau, a été élu CSR Pioneer of the Year. « Le jury a estimé que son travail était une source d’inspiration en termes de biodiversité et de partenariats durables, peut-on lire dans le communiqué de presse. Il parvient avec succès à fédérer différents acteurs. L’initiative à petite échelle de la commune de Beauvechain a un impact majeur sur la biodiversité. » CSR Professional of the
Year est une initiative de Time4Society. Cette asbl trace un lien durable entre les entreprises et les organisations, de même qu’entre le secteur marchand et le non-marchand. L’objectif est de mettre en valeur la responsabilité sociétale, ou sociale, des entreprises.