En bref

Vers un Bella Vita bis à Ottignies

22.03.2021

L’enquête publique relative au Schéma d’Orientation Locale (SOL) de la future clinique Saint-Pierre à Wavre vient de se clôturer. L’ambition est toujours de sortir de terre cette infrastructure d’ici 2028. Que deviendra alors le site actuel de la clinique à Ottignies ? On en sait un peu plus aujourd’hui. L’idée sera d’y créer un micro-quartier à vocation intergénérationnelle mêlant maison de repos et de soins, résidence services, crèche, habitat groupé, appartements et petits commerces. L’un ou l’autre bâtiment actuel sera maintenu, d’autant qu’une polyclinique moderne y sera toujours implantée. La transformation du site sera effectuée via une approche d’économie circulaire et de transformation durable. Un promoteur immobilier sera chargé de cette transformation.

Un fonctionnaire délégué rien que pour Louvain-la-Neuve ?

22.03.2021

L’idée est pour le moins surprenante : le député wallon André Antoine a suggéré la mise en place d’un fonctionnaire délégué dédié uniquement à Louvain-la-Neuve. Une piste qui permettrait selon lui de faciliter l’aboutissement des grands dossiers relatifs au développement de Louvain-la-Neuve tout en respectant les procédures. Une proposition qui a toutefois peu de chance d’aboutir…

Le Brabant wallon cyclable

22.03.2021

C’est un beau tir groupé. Dix-neuf communes du Brabant wallon sur vingt-sept ont été retenues dans le cadre de l’appel à projets Wallonie Cyclable. Elles se partageront un budget de 10,8 millions pour développer une politique cyclable ambitieuse, avec des projets tels que la mise en place d’un réseau structurant reliant différents pôles d’attractivité (gares, commerces, zonings, administrations, hôpitaux, écoles, etc.), l’aménagement d’infrastructures séparées ou encore des espaces de stationnement de vélos.

Laurent Francis à l’Urbanisme

22.03.2021

Échevin du Développement Territorial à Grez-Doiceau, Laurent Francis ajoute une corde à son arc : il reprend l’échevinat de l’Urbanisme à Marie Smets. Un transfert justifié, deux ans et demi après le début de la législature, par une question de cohérence dans les politiques développées. À Grez-Doiceau toujours, on a également appris que le bourgmestre Alain Clabots passera la main en fin d’année civile à Paul Vandeleene, un directeur d’école actuellement conseiller communal.

Lasne lutte contre l’inoccupation de ses logements

22.03.2021

Lasne a décidé de durcir quelque peu les règles en matière de taxation relative aux bâtiments inoccupés. Une manière de lutter contre l’insalubrité de ses logements et l’insécurité qui découle de cette inoccupation. Le montant réclamé via une taxe a été plus que doublé.

Tubize attendra 2025 pour être désenclavée

22.03.2021

Le contournement nord de Tubize, essentiel dans le cadre de l’important projet immobilier en cours de développement sur le site des Forges des Clabecq, sera bien réalisé. Il faudra toutefois patienter jusque fin 2025 avant de voir les travaux se terminer, a annoncé le ministre wallon de la Mobilité Philippe Henry. La complexité des travaux expliquerait ce retard (ouvrages d’art, bassins d’orage, terrassements importants, etc.). Le déplacement d’un passage à vaches pose aussi surtout problème… Un nouveau planning qui ne devrait en tout cas pas arranger le promoteur Duferco Wallonie.

Les antennes de Wavre démantelées

25.01.2021

La plus haute antenne s’élève à 230 mètres et s’aperçoit à des kilomètres à la ronde. Ce ne sera toutefois bientôt plus le cas. Le parc d’antennes de Wavre, situé à Wavre-Nord, sera démantelé le 10 février, à l’explosif. La technologie émettrice était devenue obsolète. Une dizaine d’antennes seront mises au tapis. Une fois désaffecté, ce site de 100 ha sera en partie vendu. Tant la Ville de Wavre que des promoteurs lorgnent déjà dessus.

Révision du plan de secteur à La Hulpe

25.01.2021

Le site des anciennes papeteries Intermills va faire l’objet d’une révision du plan de secteur. L’objectif est de transformer l’affectation de ce site de 13,62 ha essentiellement dédié à de l’activité industrielle en une Zone d’enjeu communal sur 10,64 ha et une zone d’espace vert sur 2,98 ha. Ce terrain est la propriété des promoteurs Atenor et l’Immobilière du Cerf qui souhaitent y aménager près de 210 logements.

Les 30 ha de Monnet II bientôt lancés

25.01.2021

C’est l’un des derniers terrains disponibles pour accueillir des entreprises à Louvain-la-Neuve. La zone Monnet II, une large bande de terre située entre AGC Glass et Oh’Green d’un côté et entre l’E411 et la N25 de l’autre, va bientôt être valorisée. Un SOL (Schéma d’orientation local) sera lancé d’ici quelques mois. On y retrouve 14 ha qui permettront d’étendre le parc scientifique et deux ZACC (Zone d’aménagement communal concertée) de 16 ha qui offriront davantage de latitudes au niveau des projets. L’INESU, le bras immobilier de l’UCL, et l’intercommunale in BW sont à la manoeuvre.

Eckelmans en approche

25.01.2021

Toujours pas de fumée blanche dans le dossier de L’esplanade, à Louvain-la- Neuve. Le SOL (Schéma d’orientation local), qui devait être bouclé en septembre dernier, n’est pas encore finalisé. Il doit baliser le devenir de ce site. On a par ailleurs appris que Eckelmans avait approché Klépierre, le propriétaire de L’esplanade qui a un droit d’emphytéose sur l’extension, pour reprendre l’un ou l’autre volet du dossier.

Deux sites naturels confiés à Natagora

25.01.2021

La commune de Braine-le-Château va louer deux parcelles des sites de l’Ermitage et de la Bruyère Mathias à Natagora. Ces deux parcelles s’étendent chacune sur 100 ares. La location est d’une durée de 30 ans et s’élève à l’euro symbolique. Ces deux sites sont des parcelles rares au niveau des habitats naturels (landes à bruyères sur sable, pelouses à bruyères sur sable, prairies humides maigres et pelouses acidosiques).

Feu vert pour l’ilot Saint-Roch à Nivelles

25.01.2021

Immobel a reçu son permis pour construire 291 appartements sur le site dit de l’ilot Saint-Roch, à deux pas du centre de Nivelles. Cela fait près de quarante ans que cet ancien terrain industriel (3 ha) dédié à la galvanisation de La Brugeoise & Nivelles était laissé à l’abandon. Le promoteur bruxellois va le transformer en un ensemble résidentiel. Il comptera également deux surfaces commerciales (1 300 m2). Notons que 572 parkings vélos privés (un par chambre d’appartement) sont prévus, de même que 54 emplacements publics. La livraison est prévue pour fin 2023. L’architecte est DDS+.

Le crématorium va doubler sa surface

24.11.2020

Le permis relatif à l’extension du crématorium de Court-Saint-Étienne vient d’être octroyé. Inauguré en 2011, les bâtiments actuels étaient devenus bien trop petits pour répondre à la demande. La surface sera doublée, avec notamment une nouvelle salle de célébration de 200 places et de nouveaux espaces horeca.

C’est le bureau d’architecture Mathen qui a piloté ce projet d’in BW. Le projet architectural s’inscrit dans la lignée des premiers bâtiments signés Stéphane Jourdain et reflète également l’école portugaise inspirée par Alvaro Siza. La livraison est espérée début 2023.

De l’intérêt pour le site CP Bourg

24.11.2020

Coincé entre le site des Bétons Lemaire à Ottignies (Matexi, 600 appartements) et celui de Court- Village à Court-Saint-Étienne (Equilis, 350 appartements), le terrain de l’entreprise CP Bourg (5 ha) figure dans les petits papiers de nombreux promoteurs depuis quelques années. Site industriel bientôt délaissé, il est également idéalement situé le long de la voie de chemin de fer, en plein coeur de la vallée de la Dyle.

On avait appris il y a peu que le bureau Montois Architects cherchait un promoteur pour y développer un projet de nouveau quartier. L’un d’eux est Besix Red, qui a sollicité il y a peu tant la Ville d’Ottignies-LLN que la fonctionnaire déléguée pour connaitre leur réaction quant à l’aménagement d’un projet d’envergure. Les prémices d’un long dossier.

Vers une version light du contournement de Wavre

24.11.2020

Nouvel épisode dans la longue saga du contournement nord de Wavre. Le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry, a décidé de mettre le dossier en pause le temps que le Conseil d’État rende son verdict sur le recours introduit par des associations contre l’octroi du permis. De nouveaux éléments sont toutefois apparus : le budget wallon dédié à ce projet sera réduit et le ministre évoque désormais un gabarit « allégé » pour ce contournement. Son souhait est de privilégier les modes doux et les transports en commun plutôt que de créer une nouvelle infrastructure destinée aux voitures.

Pour rappel, ce contournement doit théoriquement permettre de fluidifier le trafic pour rejoindre le zoning nord de Wavre en créant une nouvelle voirie entre la N25 à Gastuche et le zoning. Un budget de 14 millions avait été dégagé par le Gouvernement wallon.