Inondations en Brabant wallon

Comment éviter de prendre à nouveau l’eau

Trois experts en débattent

Une asbl d’Ottignies s’est lancée dans l’accompagnement et la formation à l’autoconstruction d’habitats légers et mobiles. Une initiative unique qui permet de créer son propre logement et de donner sens à sa nouvelle aventure de vie.
L’ancien bourgmestre d’Ottignies-Louvain-la-Neuve se replonge une dernière fois dans le développement urbanistique, culturel et politique de la commune qu’il a dirigée pendant 18 ans. Un regard critique et éclairant sur les grands enjeux à venir.

dessinateur belge
qui illustre Espace-Vie

Des récentes inondations, nous retiendrons les images de gonflement des rivières, des habitations sinistrées et plus que tout, des vies perdues. Mais cette mémoire des catastrophes est aussi percutante que fugace. Elle peut s’effacer par le retour au « cours normal » de nos vies.

Une question de Géraldine,

de Nivelles

Les initiatives communales pour tenter à l’avenir de diminuer l’impact des inondations sur le territoire brabançon se multiplient. Seules ou à plusieurs. La Province entend toutefois jouer un rôle fédérateur et revoir ses priorités pour répondre aux demandes des communes.
Vincent Geens, coordinateur de projets artistiques au Centre culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, pilote « Magma », la 10e édition d’une proposition devenue triennale, main dans la main avec Adrien Grimmeau qui en assure le commissariat.
“Avec les autres” est un projet de longue haleine mené à Ottignies-Louvain-la-Neuve pour faciliter la participation à la vie sociale, culturelle et politique des publics à faible revenus. L’enjeu de leur donner la parole semble d’autant plus important qu’ils vivent au sein d’une province wallonne particulièrement favorisée.
Le vélo électrique donne un nouveau souffle de la pratique du vélo en Brabant wallon. Si les infrastructures font encore défaut pour franchir un nouveau palier, la prise de conscience s’accélère. Les routes de l’emploi sont favorisées. Reste à voir si ce développement peut s’adapter à tous les territoires.
Un couple de Braine-l’Alleud s’attèle à rénover une bâtisse oubliée depuis cinquante ans. Le remarquable patrimoine du château de Mont-Saint-Pont va retrouver son éclat d’ici quelques mois par le biais d’une rénovation alliant traces du passée et touches contemporaines. Un projet qui suscite de nombreuses réactions positives.

Retrouvez tous les anciens numéros de la version papier d’Espace-vie sur notre
bibliothèque en ligne