Les obstacles pour tendre vers le « zéro artificialisation » et pour freiner l’étalement urbain sont encore nombreux en Wallonie. Les Arènes du Territoire wallonnes tentent actuellement d’en décanter les principaux. Densification, adhésion, révision, planification : tour d’horizon avec l’Inspecteur général Michel Dachelet.
L’idée d’encourager l’agriculture urbaine dans les projets immobiliers sous forme de charge d’urbanisme fait son chemin. Le ministre de l’Aménagement du territoire y est notamment favorable. De son côté, une spin-off de Gembloux Agro-Bio Tech tente d’implanter le concept auprès du privé et du public. Des projets existent, notamment à Ottignies-LLN.

dessinateur belge
qui illustre Espace-Vie

Et si l’urbanisme était finalement une affaire du quotidien ? Et si vous étiez aussi un acteur à part entière du dessein de notre territoire ?
D’un huis clos à une agora, ou comment élargir l’enceinte du débat des Arènes du Territoire : tel est l’objectif du sondage L’étalement urbain, ça vous parle ? Parce que l’étalement nous concerne tous, il nous a semblé important de prendre le pouls de la perception et de l’opinion de citoyens sur un enjeu qui occupe, au-delà du sol, le champ des préoccupations quotidiennes.
Louvain-la-Neuve prolonge la vie sans voiture au-delà des boulevards. L’aménagement de son dernier quartier d’envergure se veut un laboratoire à ciel ouvert des besoins de demain en matière de mobilité et d’habitat. Les premiers habitants ne sont pas attendus avant 2025.
Le Liège Game Lab utilise le jeu vidéo de construction comme outil de médiation culturelle dans des projets de réinvention urbanistique. Les jeux vidéos sont aussi objets culturels et, depuis quelques années, sujets de recherche.
La cité du Maca fourmille d’ambitions et de grands projets. Reste qu’ils prennent du temps à se concrétiser. De quoi encore accentuer les difficultés pour relancer les défis auxquels elle est confrontée ? Cela ne facilite en tout cas pas le renouveau de son centre-ville. (série 3/5)
Cet habitant de Mont-Saint-Guibert est l’ornithologue de référence de l’asbl Natagora en Brabant wallon. Une passion apparue il y a près de cinquante ans dans la vallée de la Dyle et qu’il tente de transmettre au plus grand nombre. Si l’avifaune se porte bien, l’agriculture et l’urbanisation sont des freins de plus en plus prégnants.
L’aménagement de nos villes et communes semble manquer d’émotion et de passion. Un urbanisme de l’efficacité qui tranche avec les aspirations des citoyens. La ville sensible entend remédier à ce problème. Et retisser des liens avec les sens, la vie collective et la sécurité dans l’espace.

Retrouvez tous les anciens numéros de la version papier d’Espace-vie sur notre
bibliothèque en ligne