Laurent Dauge est le nouveau directeur de l’intercommunale in BW. Spécialiste en gestion de l’environnement et bien connu dans certains cercles de la province, il entend s’inscrire dans la continuité d’une machine bien huilée.
L’actualité ne nous aura pas épargnée. Hier, la pandémie et les inondations. Cet été, la sécheresse. Si les motifs de ces bouleversements trouvent des fondements variés, tous ont un impact direct sur nos vies, sur notre quotidien, sur notre territoire et notre avenir. Le Brabant wallon ne fait pas exception.

dessinateur belge
qui illustre Espace-Vie

Troisième fois d’affilée que LRArchitectes remporte le Grand prix d’architecture de Wallonie. Un joli tir groupé pour ce bureau d’architecture de Tourinnes-Saint-Lambert. Il a  été  récompensé cette fois dans la catégorie Bâtiment collectif à usage non résidentiel pour la construction d’un nouveau bâtiment pour l’école de Bornival à Nivelles.
Un mini-midi de l’urbanisme avec Cédric HARMANT. Le fonctionnaire délégué adjoint au sein de la Direction extérieure du Brabant wallon répond aux questions relatives aux permis d’urbanisme.
Un domaine, un clos ou une rue : le Brabant wallon n’échappe pas à la privatisation de l’espace public apparu ces dernières années. Le volet sécuritaire et la quiétude sont les principales motivations de ce repli sur soi et sur ses voisins. Les politiques et urbanistes y sont toutefois peu favorables.
À l’heure où les défis climatiques sont de plus en plus sérieux, les opérateurs culturels tentent de développer des pratiques de diffusion plus écologiques telles que l’écoconception, les déplacements en modes doux ou encore la mutualisation des ressources.
À Nivelles, le site industriel des Ateliers Chantrenne est en voie de démolition pour être transformé en un intérieur d’ilot comprenant 66 logements neufs. La particularité du projet tient en sa circularité et au réemploi de matériaux, procédé encore inédit en Brabant wallon. Toutes les briques des anciens halls seront par exemple préservées pour être réutilisées comme parement des nouveaux immeubles.
Quatre des principaux acteurs du Brabant wallon se sont fédérés autour d’une démarche commune pour mieux relever les défis de demain. Avec une feuille de route comprenant 35 projets, les ambitions sont hautes. Reste à voir si les chiffres évoqués pourront être atteints.
Après Mélin, Saint-Remy-Geest est le second village du Brabant wallon à être labellisé « Plus beau village de Wallonie ». De quoi permettre une préservation urbanistique, paysagère et architecturale de l’entité. Un label qui entraine également quelques contraintes sur le plan règlementaire pour les futurs demandeurs.

Retrouvez tous les anciens numéros de la version papier d’Espace-vie sur notre
bibliothèque en ligne