La densification des territoires peut être néfaste pour la santé mentale si elle est mal encadrée. Les liens sociaux peuvent contribuer à lutter contre ces fragilités. Surtout pour les personnes âgées, plus sensibles à la manière dont les espaces habités évoluent.
Les balises sont désormais données pour réaménager l’ensemble du centre d’Ottignies. De quoi dynamiser une zone qui a besoin d’un sérieux lifting. Près de 2 000 logements pourraient être construits, sur des sites situés entre les gares d’Ottignies et de Céroux-Mousty.
La Wallonie dispose enfin de sa stratégie territoriale pour les prochaines décennies. Le Schéma de développement du territoire a été adopté fin avril par le Gouvernement wallon. Il entrera en vigueur le 1er aout. Un sérieux coup de frein pour l’étalement urbain. Et un sérieux coup d’accélérateur pour la concentration de l’habitat dans les centres urbains et ruraux.
Après l’adoption du Schéma de développement du territoire, la balle est désormais entre les mains des communes. Elles disposent de six ans pour déterminer la localisation et le nombre de logements qu’elles veulent encore voir construire sur leur territoire de même que les zones qu’elles veulent préserver. Avec des réalités diverses d’une commune à l’autre.
Il y a quelques semaines à peine, le Gouvernement wallon validait le Schéma de développement du Territoire (SDT). Ce document, qui définit la stratégie territoriale de la Wallonie pour les années futures, n’avait plus été modifié depuis 25 ans. Son entrée en vigueur est prévue pour le 1er août, si tout va bien. Avec la réforme du Code du Développement Territorial (CoDT), dont la partie règlementaire a été adoptée dans la foulée du SDT, ce sont deux documents faîtiers de la politique d’aménagement du territoire qui sont à présent mis au goût du jour.
Située à Rosières, la ferme Terfosse est devenue la Foster Farm. On revient plus en détails sur la transformation de cet endroit en un lieu où se rencontrent les métiers de la terre, de la table et des professions intellectuelles. Un écosystème qui doit favoriser les échanges. Tour du propriétaire.
Braine-l’Alleud va essuyer les plâtres de RENO+. Un ambitieux programme de rénovation énergétique du bâti existant réalisé simultanément dans près d’une trentaine de maisons. Cette expérience pilote à l’échelle de la Wallonie doit permettre de massifier la rénovation du bâti wallon. De quoi pouvoir répondre aux gigantesques défis visés en la matière.
Trois scénarios, trois hypothèses de devenir du Brabant wallon. De quoi susciter des réflexions diverses des participants à la soirée des 30 ans de la Maison de l’urbanisme qui s’est déroulée fin février. Entre utopie et dystopie.

dessinateur belge qui illustre Espace-Vie

Nouvelle vie pour la ferme Terfosse située à Rosières, le long de la E411. Le bureau d’architectes SI Studio vient de finaliser la rénovation et la transformation de ce bâti en un écosystème durable qui mêle métiers de la terre, de la table et des professions intellectuelles. Une initiative de la famille du Bois qui souhaitait faire revivre les métiers du terroir sur ce site d’une trentaine d’hectares.

Retrouvez tous les anciens numéros de la version papier d’Espace-vie sur notre
bibliothèque en ligne